Saison 2022/2023

Dialogues des Carmélites – Francis Poulenc

Nous sommes actuellement en train d’auditionner des chanteurs : il manque encore des mezzos et altis pour les rôles des Carmélites : faites vous connaitre si vous êtes intéressées par le projet, nous cherchons aussi des figurants pour être les révolutionnaires ou gens du peuple. La représentation aura lieue en Juin 2023 à Paris un samedi soir ou dimanche après midi. (jour et horaire à préciser)

L’Histoire :

Le sujet véritable des Dialogues des carmélites prend, à travers la musique de Poulenc toute son acuité : la Prieure et Blanche échangent leur mort. Mort misérable de la mère supérieure, vaincue par l’incertitude et la panique à l’issue d’une vie exemplaire. Mort héroïque de Blanche qui ira d’elle-même à sa mort, sereinement, alors que rien ne pouvait le laisser prévoir après une existence tout entière dominée par la peur.

L’action se déroule à Paris et au couvent des carmélites de Compiègne, au début de la Révolution française. L’héroïne est une jeune aristocrate, Blanche de la Force, venue se réfugier au couvent à la fois par terreur et par besoin de dépassement de soi.

Blanche, novice au couvent, travaille dans une cour en compagnie d’une autre jeune religieuse, Constance de Saint-Denis. Le bavardage insouciant de Constance irrite Blanche qui lui reproche sa bonne humeur alors que la prieure est gravement malade. Constance propose que Blanche et elle-même offrent leur vie pour celle de la prieure, mais Blanche rejette violemment cette idée. Constance lui confie qu’elle croit que toutes les deux vont mourir jeunes et le même jour. C’est certainement la scène la plus claire et la plus fraîche de l’œuvre grâce au personnage de Sœur Constance.

L’argument de Dialogues des carmélites est aussi construit sur le contraste entre la communauté des femmes cloîtrées, les carmélites, et les hommes qui s’affrontent à l’extérieur, dans les remous de la Révolution française.

Dialogues des carmélites raconte simultanément l’histoire poignante d’une aventure individuelle et d’un destin collectif : les deux se confondent au dernier tableau, dans une admirable scène où se superposent le chœur de la foule et les voix des religieuses chantant le Salve Regina, voix qui s’éteignent une à une.

Ce qui a contribué au triomphe de la partition, c’est son extraordinaire lisibilité. Le langage de Poulenc est toujours parfaitement clair; les modulations, riches et variées sont immédiatement reconnaissables. Poulenc a fait en sorte que chaque mot du texte soit compris.

Considéré dans le contexte général de l’œuvre de Poulenc, Dialogues des carmélites, se situe au confluent de ses deux formes privilégiées, la mélodie et la musique religieuse chorale. Ce second aspect, qui avait inspiré au musicien ses pages les plus profondes, confère à l’opéra un ton de gravité qui n’a guère d’équivalent dans le répertoire ancien et moderne.

Les extraits conservés :

Les extraits conservés : Partition Edition Ricordi 

Acte I: – Pages 1 à 31 : Marquis, Chevalier, Blanche, Thierry

Passage des Carmélites qui viennent du fond de l’église – Installation Prieure

– Pages 33 jusqu’à page 48 : Mme de Croissy et Blanche

– Pages 49 (plage 12) Passage Carmélites qui emmènent Blanche après lui avoir mis un voile vers fond de l’église pendant que Mère Gerald aide Prieure à se relever et à sortir.

– Page 50 : Installation de Blanche et Constance (Instrumental orchestral)

– Page 50 chiffre 53 à p 66 : Blanche et Constance (plage 13 à 15 incluse)

Installation Lit Prieure Plage 16 en Instrumental orchestral

– Page 88 chiffre 105 à page 92 1er système : Mme de Croissy, Mère Marie, Dr Javelinot

– Page 94 chiffre 113 à fin de page 100. Mme de Croissy, mere Marie, Blanche

Acte II : – Page 109 à 114 incluse : Blanche et Constance (plage 24)

– Page 115 à 122 fin de seconde mesure : Mme Lidoine

– Page 123 chiffre 31 à fin de 127 : Mme Lidoine, Mere Marie et les carmélites

– Page 152 à 156 fin du 1er système : Aumonier et Carmélites

– Page 167 à 172 fin du 2ème système : Mère Marie, 1er Commissaire, 2ème commissaire/geôlier

– Page 174 chiffre 82 à fin de 177 : Mère Marie, 1er Commissaire, 2ème commissaire/geôlier

– Page 177 chiffre 85 à fin de page 181 : Mère Jeanne, Mère Marie, Blanche, Figurants révolutionnaires

Acte III : – Page 182 à 186 fin du 1er système : Mere Marie, Aumonier, les Carmélites

– Page 194 à 196 fin du 3eme système : 1er Officier et Carmélites

– Page 215 : Blanche et Figurants, roles parlés : 1 homme et 2 femmes et Blanche

– Page 216 jusqu’à page 222 chiffre 46

– Page 224 jusqu’à la page 229 fin du 2eme système : Geôlier/2eme commissaire

– Page 233 à 235 avant dernière mesure : l’Aumonier et Mère Marie voix parlée

– Page 240 à la fin de l’œuvre : Carmélites, Blanche, Constance

© Operapproche - Association loi 1901 à but non lucratif enregistrée par la sous-préfecture de Saint-Germain-en Laye - n° W783011255 le 09 Juin 2020.
Site réalisé par Kévin Schroeder - Crédit Photo Slider : Romain Thiery -  Ressources des icônes créé par : macrovector - fr.freepik.com